La Fritillaire pintade

La Fritillaire pintade

 

La Fritillaire pintade (Fritillaria meleagris) appartient à la famille Liliaceae, dont les membres sont souvent des plantes à bulbes et à fleurs spectaculaires (Lys, Muguets, Jacinthes, Tulipes, Muscaris, Jonquilles…). La Fritillaire tient son nom du latin fritillus, qui renvoie à un cornet dans lequel des joueurs secouaient les dés avant de les lancer sur une table. Son nom d’espèce (meleagris) est tiré de son damier pourpré qui rappelle le plumage tacheté de la Pintade.

Cette fleur vivace à bulbe s’installe sur les sols humides et fertiles des prairies et forêts alluviales. La fritillaire pintade est une plante endémique européenne (on ne la croise nul part ailleurs sur le globe).

Aujourd’hui, l’habitat de la Fritillaire est en déclin, mettant en péril le développement de l’espèce. Les zones humides disparaissent peu à peu (urbanisation, assèchements, remblaiements, cultures…), considérées à tort comme des terrains improductifs et insalubres. 

 

En réalité, les zones humides abritent une biodiversité particulièrement riche et variée, elles stockent l’eau à la saison pluvieuse et la restituent peu à peu, y compris en période sèche, contribuant à réguler les crues et à soutenir les étiages.

La Fritillaire pintade a une reproduction végétative (bulbe) lente et laborieuse. Sa floraison printanière dure un court mois, avant d’offrir des fruits (de grosses capsules) qui se ressèment spontanément. Les jeunes pousses n’auront de fleurs qu’au bout de la troisième ou quatrième année.

Au printemps, vous aurez peut-être la chance en vous baladant sur le bassin de la Bonnieure, de croiser la Fritillaire. Nous vous conseillons d’éviter de la cueillir pour la laisser se reproduire autant que possible.

 

 

No Comments

Post A Comment